A Paris, les ambitions de Gaspard Gantzer [L’ex conseiller de Hollande à l’Elysée] ne laissent pas grand monde insensible. Il fait parler. Certains se demandent pourquoi il se lance, d’autres ricanent et contestent sa légitimité, beaucoup ne misent pas une pièce sur lui. Par contre, lorsqu’on interroge l’actuelle majorité à la mairie, c’est-à-dire les proches d’Anne Hidalgo, les langues mettent un peu de temps à se délier.[…]

Anne Hidalgo reçoit des journalistes de « Libération » dans son immense bureau de l’Hôtel de Ville de la Mairie de Paris,

Anne Hidalgo se revendique de gauche. Elle n’est pas fâchée avec cette gauche, ses valeurs, mais se dit tout à la fois «pragmatique», mais pas révolutionnaire ni macronienne.

(…) La réunion du « carrefour citoyen des gauches et de l’écologie », organisée samedi à Bondy (Seine-Saint-Denis) par Aubry et ses amis, semblait bien partie pour tourner au rassemblement anti-Valls, comme en témoignait la présence de (…) Christiane Taubira, (…) Anne Hidalgo, (…) Christian Paul ou encore d’Olivier Dartigolles, le porte-parole du PCF.

A l’appui de ses propos, le premier ministre citait l’historien Pierre Nora :  » La France est en péril de paix. «  » Si la France est en “péril de paix” alors ne la divisons pas davantage ! Egalité de tous les Français devant la loi « , lui a répondu son prédécesseur à Matignon, sur son compte Twitter.