N. Hulot est contre le Ceta … et le dit fort…

… Alors que la ratification du traité de libre-échange avec le Canada est prévue mardi 23 juillet 2019 à l’Assemblée en 1ère lecture …

… « Ayez le courage de dire non » demande aux députées de tous bords de l’Assemblée nationale de rejeter « la ratification du Ceta (le traité de libre-échange entre le Canada et l’Union européenne ».

Dans une lettre ouverte publiée ce lundi 22 juillet sur France Info, l’ancien ministre de la Transition écologique et solidaire réclame la réouverture des négociations. […]

[…] Nicolas Hulot qui a récemment mis en cause le libre-échange comme facteur du dérèglement climatique, s’inquiète sur les normes et la remise en cause du principe de précaution. « Le faire respecter est une lutte de tous les instants », précise-t-il.Ces points ont d’ailleurs alimenté le débat électrique qui s’est tenu il y a quelques jours à l’Assemblée. À cette occasion, plusieurs motions de rejet ont failli être adoptées.

Cela ne devrait pas empêcher la ratification mardi 23 juillet 2019 dans la mesure où une bonne partie des députés de la majorité voteront le texte.

La droite est divisée, mais la gauche est unanimement contre. 

Ce sera ensuite au tour du Sénat d’être consulté, à une date qui n’est pas encore définie.

Ces votes nationaux se poursuivent dans toute l’Europe. Au total, 38 assemblées nationales ou régionales doivent se prononcer.


D’après un article signé Alexandre Boudet. HuffPost. Titre original : « Ceta: Nicolas Hulot exhorte les députés à rejeter le traité ». Source (Extrait)


3 réflexions sur “N. Hulot est contre le Ceta … et le dit fort…

  1. jjbey 22/07/2019 / 22:00

    J’ai invité mon député(UDI) à ne pas voter cette ratification. Il m’a répondu que compte tenu de la situation il voterait contre le traité. Si tout le monde harcelait les députés lors de votes importants, il pourrait se faire que le peuple soit entendu.

  2. tatchou92 22/07/2019 / 22:14

    d’accord avec Monsieur Hulot et tous ceux qui sont « vent debout » contre ce projet d’accord qui va à l’encontre des intérêts de notre pays, de ses producteurs et de ses habitants.. et qui d’un point de vue écologique ne luttera pas contre le réchauffement climatique, nous rendra aussi dépendants..

  3. fanfan la rêveuse 23/07/2019 / 07:01

    Certainement encore une histoire de gros sous…
    Qui dit gros sous, dit très gros groupe !
    Quelle misère…

Les commentaires sont fermés.