Mardi sur FR2 sera diffusée  « Féminicides ». Oui nous sommes conscients que le thème de l’émission n’est pas facile, que sortant du travail on a envie de se changer les idées, pourtant il est nécessaire que de tels reportages soient diffusés. Ils montrent à tout à chacun qu’il ne faut pas hésiter à assurer la protection des personnes maltraitées.

Si vous avez l’âme d’un explorateur, ce nouveau fil d’actu (“feed”) n’attend plus que vous (préparez votre lampe frontale). En revanche, si vous êtes plutôt du genre à vous complaire dans le confort moelleux de l’habitude, il y a fort à parier que vous passerez à côté des futures publications de vos médias favoris.

Voici une série d’expériences injustement passées inaperçues.

En 2013, Christer Clerwall, de l’université de Karlstad en Suède, demande à un petit groupe d’étudiants d’apprécier la qualité d’articles de journaux rédigés soit automatiquement par un logiciel, soit par un journaliste en chair et en os.

Certains Journalistes se protègent …

Critiquer les médias est un combat difficile : au moment où la diffusion sur Public Sénat du documentaire « la Villeneuve, l’utopie malgré tout » est en péril suite à un référé émanant d’une journaliste impliquée dans notre enquête, voilà que les habitants de Bobigny attaquent M6 en justice pour « diffamation» contre un reportage de Zone interdite.

Par temps de mobilisation sociale, durant une campagne électorale, au cours d’un conflit armé ou pendant les Jeux Olympiques, les journalistes utilisent souvent un vocabulaire simplificateur et abusent parfois de mots inopportuns. Et quand ces tics de langage récidivent, sans être corrigés, ils travestissent la lecture des événements.

Pour le meilleur et trop souvent pour le pire, ce sacré écran domestique qui a envahi pratiquement toutes les pièces d’un appartement ou d’une maison, distille un « prêt à penser » utilisant le principe du « on dit » (rubrique commérages, faits divers, potins de la mémère) et de la rediffusion à outrance d’informations distillées et pénétrantes autant par ses dires que ses images chocs, dans le maximum de têtes, empêchant à tout un pan de la société, d’avoir une opinion personnelle et cachant ainsi les réelles informations utiles pour comprendre à la société actuelle. MC