En proposant de nationaliser le site de Florange, Arnaud Montebourg a remis à l’ordre du jour une idée qui demeure vivace dans l’imaginaire politique français : en imposant la propriété publique des entreprises, on pourrait défendre les intérêts des salariés et surtout mettre les entreprises au service de la nation tout entière.