Retour !

C’était beau comme une soirée électorale. Tous se félicitaient, les sondeurs s’étaient trompés, une fois de plus ; le PS résistait mieux que prévu, somme toute ; et Sarkozy poussait un immense soupir de soulagement. Lui avait gagné son pari : l’union UMP-UDI-Modem empêchait le FN de se proclamer “premier parti de France”. Lire la suite