Il n’a jamais fait l’unanimité. Tant dans son poste, exemplarité absente, charisme inexistant, même pas capable d’assumer ses conneries, ses revirements décisionnels, en fait un profiteur de copinage … ça n’a que trop duré, oust … la porte pour Castaner.

Raphaël Kempf, est avocat au barreau de Paris, défenseur de nombreux gilets jaunes […], [il donne son avis sur les violences policières dans une interview à « Libération »].

Ainsi donc la raison première évoquée pour « lisser » en mettre toutes les retraites au régime universel, n’est évidemment plus d’actualité. Dans la suite logique des accords corporatistes déjà accordés à certains, il ne sert plus à rien de sortir du chapeau le soi-disant épouvantable (soi-disant cette répulsion populaire unanime) des régimes spéciaux des cheminots (entre autre) comme étant l’exemple type de ce qu’il ne fallait pas tolérer par le tout à chacun pour assurer l’équité de tous à la retraite.

Il soufflera péniblement sa première bougie le 18 octobre. Cela fera un an que Christophe Castaner a pris les manettes du ministère de l’Intérieur. Des mois marqués par plusieurs polémiques notables, suivies systématiquement d’appels à la démission de la part de l’opposition.

Le gouvernement avec un tel déploiement de 13.200 policiers et gendarmes dans et dans les alentours de Biarritz, ne chercherait-il pas à espérer/souhaiter des violences inhabituelles pour faire le buzz pour cacher le peu d’importance qu’apportera cette réunion des G7 et d’une certaine manière « glorifier » un Macron avant la vraie rentrée jalonnée qui s’annonce difficile pour l’exécutif avec ses lois toutes plus indigestes les unes que les autres et dans l’objectif des municipales ?. MC

Que s’est-il passé dans l’enceinte de l’hôpital parisien de la Pitié-Salpêtrière, ce mercredi 1er mai ? En fait, rien. Ou fort peu : quelques manifestants sont entrés dans l’enceinte de l’établissement après avoir cassé le cadenas qui maintenait fermé un portail grillagé.

Après l’exécution en place publique du préfet de police par Édouard Philippe, deux de ses collaborateurs ont été priés d’exercer leurs talents ailleurs.

Une courte déclaration depuis Matignon, mais un ton de circonstance et un espoir que les mesures annoncées seront efficaces. L’effacement d’un lampiste va-t-il résoudre les problèmes de la coordination des ordres gouvernementaux ?

En juin 2018, nous publiions une chronologie des différentes initiatives d’Emmanuel Macron et de La République en marche portant atteinte à l’indépendance des médias ainsi qu’à la liberté d’informer. Nous l’actualisons aujourd’hui – de l’événement le plus récent au plus ancien – et le ferons régulièrement à l’avenir.

Marche arrière sur la 1e com’ des « violences scolaires » !

« J’al téléphoné hier au président du Sénat pour lui rappeler que la Constitution impose les principes de la séparation des pouvoirs et de la présomption d’innocence. »  C’est par ces mots qu’Emmanuel Macron a ouvert, le 12 septembre, le Conseil des ministres. Une manière de valider l’offensive des siens contre la commission d’enquête du Sénat sur l’affaire Benalla.

Macron, a tenu une réunion avec ses conseillers, lundi 17 septembre2018, au cours de laquelle il a exclu toute velléité de modifier les droits de succession durant le quinquennat. « On n’y touchera pas tant que je serai là (…). On a demandé des efforts aux retraités. Mais, maintenant, arrêtez de les emmerder » …

En juillet à Versailles, le roitelet Emmanuel 1er dictera ses ordres et définira les lois à venir aux députés et sénateurs, qu’ils devront cosigner sans aucune rébellion, dans les mois suivant.

Les lecteurs de ce blog vont finir par croire que je suis abonné au journal les Échos; bien évidemment c’est totalement faux je n’ai aucun bien financier à défendre, aucune thésaurisation cachée, par contre c’est à peu près le seul journal corrélant l’action gouvernementale avec l’état des finances. MC

Attention, sur le bureau de la ministre Françoise Nyssen de la culture une note préconise ni plus ni moins de « se debarasser » du budget public de la culture en le « cedant/placant » dans des entreprises privées. MC