De la voiture électrique aux véhicules à hydrogène, les multinationales de l’automobile ne manquent pas d’idées pour remplacer le pétrole. Certaines pensent même avoir trouvé, avec les agrocarburants, l’essence du futur, produite avec du maïs, du soja ou encore de la canne à sucre. Mais cette solution pose davantage de problèmes qu’elle n’en résout.