Étiquettes

, ,

Vers une atteinte aux libertés d’expression et bientôt d’une censure comme sous certains régimes ? MC

Devant la commission des lois de l’Assemblée nationale, le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, a confirmé que le gouvernement veut adopter au pas de charge un dispositif d’interdiction administrative de manifestation.

Mais malgré les forts risques d’atteinte aux libertés publiques, le ministre n’a pas été en mesure de préciser les détails de sa mise en œuvre. Cette mesure est la figure de proue d’une proposition de loi portée par la droite et votée en octobre dernier par le Sénat. Resté jusqu’alors dans les tiroirs, le texte a été récupéré précipitamment par un exécutif confronté depuis plusieurs semaines aux manifestations violentes du mouvement des gilets jaunes.

Assurant que ce recyclage d’un texte proposé par Les Républicains ne lui « posait aucun problème », le ministre a d’ailleurs tenté de déminer: « Ce n’est pas une loi anti-gilets jaunes, ni une loi anti-manifestation mais une loi anticasseurs. »

Christophe Castaner assure d’ailleurs qu’il ne s’agit pas non plus d’ « une loi de circonstance mais de bon sens » et pas d’ « une loi de répression mais de protection ». Le ministre a toutefois reconnu que dans le texte issu du Sénat, « certaines dispositions suscitent des interrogations légitimes » et pourraient donner lieu à « des corrections, des aménagements, des encadrements » par l’Assemblée.


Laure Equy, Libération – titre original : «  Loi «anticasseurs» : le gouvernement fonce tête baissée vers les interdictions de manifestation » – Source (Extrait, mais lecture libre et entière en suivant le lien)