Défections à prévoir dans la presse écrite.

L’épidémie actuelle majorée du confinement, d’obligation de fermeture de commerce non indispensable pour se nourrir ou se soigner ; tout comme des artisans, certaines professions libérales, autoentrepreneurs, PME, voire entreprise nationale ou internationale, vont au minimum pâtir un temps, voir déposer le bilan, dès la fin de cette situation ou dans les quelques mois qui vont suivre.

Lire la suite