Chacune-Chacun, a sa manière d’évacuer de douloureux souvenirs. J’ai acheté et bien sûr lu, ce recueil de dessins décrivant les affres de la souffrance de cette dessinatrice Coco de « Charlie Hebdo » et il faut l’avouer on décrypte, on lit aux travers de son travail, combien de questionnement, de doutes, de besoin de repentances… sont présents et peut-être seront toujours enfoncés dans un coin de sa mémoire. Aux « rescapés » de cette boucherie apportons toute notre sollicitude. MC