USA : Grossesses nerveuses

Exceptionnellement en accès libre. Pour rappel, les articles sont maintenant accessible avec un mot de passe unique. Il vous a été distribué personnellement. Perdu, pas reçu, nouveau abonné-e, demandez-le (Voir colonne de droite). Avec toute notre amitié. MC

Chaque semaine son histoire tragique de refus d’avortement ou d’IVG clandestine aux États-Unis.

Toutefois, soyons conscient qu’en Europe, dans cette UE, des pays font tout pour interdire l’IVG. Mesdames, Messieurs, soyez vigilants. La femme doit avoir le choix d’enfanter ou non. MC

Dernière en date : la cour d’appel de Floride a maintenu une décision statuant qu’une ado de 16 ans, dont les parents sont décédés, n’était « pas suffisamment mûre pour pouvoir décider de mettre un terme à sa grossesse », rapporte « USA Today » (16/8). Mais assez mature pour donner naissance à un enfant et l’élever !

La chaîne WAFB9 (16/8) porte, elle, l’histoire de Nancy Davis. Cette Américaine résidant en Louisiane a découvert que l’enfant qu’elle portait souffrait d’acranie, une malformation rare qui empêche le développement d’une partie du crâne du foetus. Espérance de vie du nourrisson : quelques minutes après l’accouchement. Problème, la Louisiane ne considère pas que ce cas permet-de bénéficier d’un avortement. Commentaire de l’intéressée : « C’est difficile de savoir que je porte ce bébé dans mon ventre uniquement pour l’enterrer ensuite… »

La volte-face historique de la Cour suprême, fin juin, a permis à 18 Etats de bannir l’IVG, la plupart du temps sans exception. Les associations de défense des droits des femmes craignent que près de la moitié des Etats ne soient concernés à terme. De quoi ravir les profiteurs de guerre (contre les femmes) ! Le « Wall Street Journal » (21/8) a ainsi noté la formidable expansion du marché noir des pilules abortives. L’Agence américaine du médicament s’inquiète notamment des intentions des sites de vente, peu transparents sur l’origine des pilules, fabriquées en Chine, en Russie ou encore au Vietnam. Et, surtout, peu regardants sur les prix : jusqu’à 500 dollars la boîte !

Business is business.


Article signé des initiales F. R.-G. Le Canard Enchainé. 24/08/2022


Laisser un commentaire