De plus en plus, et dans l’ensemble du monde, sur un mode transnational, l’islam devient, parfois illusoirement, la voix des opprimés. Ce n’est qu’au prix de plus de justice dans l’ordre du monde que l’on pourra voir s’apaiser cette question et pas seulement à une échelle nationale. Entretien avec Jocelyne Dakhlia (1)

C’est bien de liberté et d’égalité qu’il s’agit dans un État attaché à la laïcité et à la liberté religieuse, comme à l’égalité entre citoyens, et que mettent en lumière les deux arrêts rendus par la chambre sociale de la Cour de cassation, le 19 mars 2013.