Podemos et Izquierda Unida cherchent à faire dérailler les trains de Rajoy et Puigdemont lancés l’un contre l’autre. Selon eux, la majorité des Catalans ne veut ni sécession ni tutelle.

Déclaration unilatérale d’indépendance (DUI) ou article 155 de la Constitution suspendant l’autonomie de la Catalogne : depuis plusieurs semaines, deux scénarios concurrents se déroulent en parallèle sans jamais se croiser…

Accepter, ou pas, de rentrer dans une grande coalition dirigée par le Parti populaire. C’est le dilemme auquel vont être soumis les socialistes espagnols dans les prochaines semaines. Mais pour le moment, l’heure est aux comptes au sein de la gauche espagnole, après les résultats des élections législatives de dimanche.