Un article certes un peu ardu dans son exposé et pourtant il souligne un prévisible déclin de la pensée sociétale qui partant du manque de parité, chemine vers le manque de confrontations théoriques en philosophie, en matière de comportement, de connaissances, de maturité, de réflexions sur l’avenir universel. MC

Fragilité des symboles… Au moment de son élection en 2008, M. Barack Obama promettait une société « post-raciale ». Après Mmes Angela Merkel en Allemagne et Theresa May au Royaume-Uni, l’accession d’une femme à la tête de la première puissance mondiale devait faire advenir une société « post-patriarcale ».

En dehors d’un texte fort bien tourné mais qui se voulant brancher ne l’ai pas vraiment, la parité au quotidien ne peut être réalisée complétement mais approchée dans le sens ou la maternité (ce joyau) restera au combien féminin pendant au moins 9 mois et avec tous les « avantages et inconvénients » qui y sont liés. Pour autant, nous l’avons dit, il n’y a aucune raison à ce que les femmes n’accèdent pas aux mêmes pouvoirs et échelons que les hommes, à compétences égales et aux mêmes salaires et avantages.  MC

En découvrant cet article, je me dis que la parité femme-homme, ne saurait être pour autant qu’une « mutualisation d’échanges sans limite, d’égalité des tâches et devoirs entre personnes de sexes différents ». Cela ne m’empêche pas d’affirmer une nouvelle fois : à contribution et tâches égales doit correspondre une même rétribution. MC