J’avoue ne pas toujours partager les écrits de Christophe Conte qui paraissent dans les Inrockuptibles chaque semaine, l’irrévérence ne sied pas à tous ceux qu’il caricature. j’ai vu l’émission en question, ce fut un plaisir de voir une Audrey Pulvar, bien dans sa peau, claire dans ses questions, ne se démontant jamais devant ce qui est devenu une baudruche. Oui je reconnais que la satire de Christophe Conte relate le comportement d’un Nanard ayant perdu de sa verve et gagné en gesticulation digne d’une guignolade. MC