En protestation contre la proposition de déchéance de nationalité, Dounia Bouzar a annoncé jeudi 11 février qu’elle renonçait à sa mission sur la déradicalisation auprès du gouvernement. Fustigeant une mesure « déconnectée de la réalité » et qui encourage un « amalgame renforçant les radicaux », elle s’est confiée aux Inrocks sur ses projets d’avenir. Entretien.