« Le FN reste perçu comme un parti sulfureux »

Même si le Parlement européen n’est qu’un « tremplin », l’échec de Marine Le Pen à constituer un groupe à Strasbourg n’est pas une bonne nouvelle pour elle.

Explications de Magali Baient, chercheur à l’Institut de relations internationales et stratégiques (Iris) et à la Fondation Robert-Schuman, spécialiste des extrêmes-droites européennes.

Lire la suite