Tout ziva pas, à cause des JO de Paris !

Gérald Darmanin n’aurait pas pu mieux s’y prendre pour se mettre à dos les patrons de festivals et les artistes qui s’y produisent.

Auditionné le 25 octobre 2022 au Sénat sur l’organisation des JO, le ministre de l’Intérieur a annoncé sans crier gare « le report ou l’annulation des grands événements sportifs ou culturels » d’une partie du printemps et de l’été 2024, faute d’effectifs pour assurer leur sécurité, puisque trente mille policiers et gendarmes seront mobilisés quotidiennement pendant les jeux Olympiques et Paralympiques. Faute de l’avoir fermement démenti lors de sa propre audition par les sénateurs, la ministre de la Culture s’est, elle aussi; attiré les foudres du secteur.

Normal : mis à l’arrêt par la pandémie et fragilisés par le retour en demi-teinte du public, les professionnels doivent déjà jongler, pour programmer leur saison 2024, avec des pénuries de lieux, de personnel technique, de matériel, d’agents de sécurité…

Conviés à une réunion au ministère de la Culture début octobre, ils ont exposé leurs craintes concernant l’organisation de l’été 2024. La ministre en avait pris bonne note. Depuis, plus rien. Et voilà qu’ils apprennent fortuitement, à la faveur d’un stérile bras de fer, qu’on opposerait sport et culture, pourtant si complémentaires. « Certes, les jeux Olympiques, c’est une fois par siècle, mais pourquoi s’organiseraient-ils au prix de la panne culturelle du siècle? » s’inquiète le patron des Eurockéennes de Belfort.

Pour éviter que plane sur les festivals le spectre d’une fatale saison blanche, il aurait fallu accélérer le dialogue et mener en toute transparence une concertation digne de ce nom — ce qu’a fini par promettre le ministère de la Culture. Rien d’impossible en somme.


Sophie Rahal. Télérama N° 3799. 02/11/2022


2 réflexions sur “Tout ziva pas, à cause des JO de Paris !

  1. bernarddominik 04/11/2022 / 09:31

    Ces JO sont déjà une catastrophe financière. Quelques villes et quelques hôteliers restaurateurs et entrepreneurs vont en profiter mais tous les français vont payer pour un évènement qui ne les concerne guère. L’audiovisuel public va payer cher des droits qui ne lui rapporteront pas grand chose et donc vont diminuer un budget déjà rendu plus fragile par la suppression de la taxe sur L’audiovisuel. Et en plus les festivals de juin et juillet vont être fragilisés. Décidément la macronie est une catastrophe pour la France et les français

    • Libres jugements 04/11/2022 / 11:17

      À vrai dire, ces J O de Paris 2024 resteront «’événementiel essentielle » des 10 années de présidence Macron. Alors que Pompidou réalisa les halles, Mitterrand la Bibliothèque nationale, Chirac le musée des arts primaires, Macron ne restera que comme avoir réalisé un événement éphémère. Bien évidemment, je ne suis nullement d’accord devant l’engagement financier, le gouffre, de ces J O. Je pense que dans ce pays où malheureusement la pauvreté gagne chaque jour du terrain il y a autre chose à faire de cette énorme contribution financière Uniquement pour la gloriole de certains.
      Michel

Laisser un commentaire