Le Front national est visé par une vaste enquête européenne pour fraude, qui devrait déboucher sur des poursuites judiciaires en France. En effet, pas moins de 29 assistants des 23 députés européens du parti d’extrême droite sont suspectés de bénéficier de rémunérations versées par le Parlement européen, tout en travaillant exclusivement pour le FN sur le territoire français.