Le populisme radical de Jules Michelet

Si le qualificatif de « populiste » résonne aujourd’hui comme une condamnation et désigne bien souvent une dérive de la démocratie, ce terme peut aussi permettre d’identifier des positions théoriques convergentes, politiques et épistémologiques, qui, sans être totalement étrangères à ce que l’on condamne lorsqu’il est question de « populisme », n’en demeurent pas moins importantes pour une histoire intellectuelle du premier XIX* siècle et fécondes pour un renouvellement de la pensée républicaine aujourd’hui.

Lire la suite