C’est tout simplement la pire entrée en matière d’un gouvernement de la Ve République. Au lendemain des législatives, voilà Emmanuel Macron et Édouard Philippe contraints à un remaniement, non pour cause de ministres battus, mais en raison d’ennuis avec la justice desdits ministres, un mois après leur nomination.

La France est-elle une cible privilégiée pour le travail de reconquête des opinions occidentales par Vladimir Poutine ? C’est l’avis de Cécile Vaissié, professeure en études russes, soviétiques et post-soviétiques à l’université Rennes-II.

Si Alain Juppé s’imposait comme le meilleur candidat pour défendre les couleurs de la droite à la présidentielle de 2017 ? Quelle revanche ce serait, vingt ans après, pour l’ancien Premier ministre de Jacques Chirac, chassé sous les sifflets en 1997 par des Français en colère contre ses rudes réformes.

Nicolas Sarkozy s’est fait remarquer mercredi 08 avril 2015, pour une comparaison plus que douteuse, entre François Bayrou et le virus du sida. Ce n’est pas la première fois que l’ancien président de la République se fait épingler pour ses insultes et ses petites phrases. La preuve.

En plaçant sur le terrain moral, ses critiques assénées dimanche sur Europe 1, envers le FN et en affirmant qu’ il ne quitterait pas son poste, quelque soit le résultat des élections départementales, Manuel Valls s’ est attiré les foudres de l’ ensemble de la classe politique. A tel point que se pose aujourd’ hui la question, le Premier ministre n’ en ferait-il pas trop ?

Elues de la République, grâce à l’UMP qui les a accueillies sur ses listes aux élections municipales. Catherine Giner à Marseille, Caroline Carmantrand à Asnières et Delphine Julien à Chambéry, choisies comme adjointes en charge de la famille dans leur municipalité, sont des figures de l’opposition au mariage homosexuel et se sont activement engagées contre la promulgation la loi Taubira.