Galejade… ou Chiche

Autoroutexit

Tiens, avec bientôt la présidentielle et les législatives (derrière), revoilà les annonces tonitruantes de « nationalisation des autoroutes ! » …

Les quelque 9 000 km de quatre-voies à péage tricolores sont de telles machines à fric que, régulièrement, des politiques sautent dessus.

A peine déclaré candidat à la remontada présidentielle, Arnaud Montebourg s’y est mis.

Vite, faut nationaliser, et tout ce bon pognon (3 milliards par an, dit-il) se mettra à ruisseler dans les caisses de l’État au lieu d’enrichir d’affreux actionnaires de fonds d’investissement étrangers ! Et, avec ça, on financera des transports verts !

Et la Franco-Française Marine Le Pen de lui emboîter le pas, mercredi 8 sept 2021. « Cela fera baisser de 10 à 15 % le prix des péages », argue-t-elle. Et tout le monde de faire ses calculs.

Évidemment, il faudra indemniser les 18 sociétés concessionnaires, au premier rang desquelles Vinci, Eiffage et Abertis, dont les contrats courent parfois jusqu’en 2086.

Au bas mot 44 milliards d’euros, ce qui ne se trouve pas comme ça.

Mais, dit Montebourg, « il n’est pas question de ne pas prendre en compte les profits réalisés ». Oui, mais encore ?

Bon, ça ne devrait pas être plus compliqué que le Brexit, après tout…


Article signé des initiales H. M. – Le Canard Enchainé – 15/09/2021