Étiquettes

À 72 ans, le défi auquel Nicole Notat (l’ex syndicaliste qui mit à mal la CFDT) fait face dans le cadre du « Ségur de la santé » […] devant aboutir mi-juillet à des augmentations de salaire et une nouvelle politique de financement de l’hôpital.

« Par respect pour les participants, je m’abstiendrai de toute expression », a-t-elle indiqué, promettant d’exercer sa mission « en ayant à cœur d’organiser l’écoute réciproque et le dialogue entre l’ensemble des parties prenantes ».

La mission est délicate. Et en optant pour une femme qui se tient depuis de longues années en équilibre entre bonne connaissance des questions sociales et prise en compte des priorités économiques des entreprises, le gouvernement a aussi peut-être mésestimé l’image qu’a laissée derrière elle l’ancienne dirigeante syndicale.

Celle qui s’attire la flatteuse réputation de « sage », ayant refusé nombre de maroquins ministériels proposés par la gauche comme par la droite, recueille encore les louanges des dirigeants patronaux. « C’est une personnalité respectée qui sait mieux que d’autres combiner économique et social, des qualités indispensables pour mener cette mission difficile », déclare ainsi au Figaro Jacques Creyssel, ex-directeur général du Medef, désormais à la tête de la Fédération du commerce et de la distribution.

C’est beaucoup moins vrai dans le camp des organisations syndicales, qui considèrent surtout que Nicole Notat est le symbole d’une proximité trop marquée avec le patronat. […]

« Nicole Notat incarne 1995 et le soutien au plan Juppé, c’est incroyable d’aller la chercher aujourd’hui pour cette mission », juge Annick Coupé, secrétaire générale d’Attac, qui fût porte-parole de Sud Solidaires de 2001 à 2014, et cofondatrice de Sud PTT juste après avoir quitté la CFDT en 1988, jugeant déjà sa ligne trop « réformiste ».

« Je ne comprends pas ce choix si le gouvernement veut mener des discussions sereines, insiste Annick Coupé. Rien qu’en terme de communication, cela ne donne pas une image positive et rassurante. Nicole Notat a été une personnalité très clivante, y compris au sein de la CFDT. »

[…]

Aujourd’hui, ses liens sont forts avec l’Élysée d’Emmanuel Macron. D’abord parce qu’elle a appelé à voter en sa faveur dès le premier tour de la présidentielle de 2017. Ensuite, et surtout, parce que l’influent conseiller spécial du président, Philippe Grangeon, est un pur produit de la CFDT, dont il a été secrétaire confédéral de 1994 à 1998. Il y a accompagné de près Nicole Notat, assurant notamment sa communication lors des grèves de 1995.

Aujourd’hui, Nicole Notat a du pain sur la planche pour que son implication dans le « Ségur de la santé » dépasse le stade des symboles qui fâchent.


Dan Israel. Médiapart. Titre original : « Nicole Notat, une ex syndicaliste « vivante » au chevet de l’hôpital ». Source (extrait)