On la dit machiavélique, cynique, corrompue ; on l’accuse d’arrogance, de mépris envers les humbles, de manque d’empathie ; et on affirme qu’on ne peut lui faire confiance. Nul doute que Hillary Clinton attire les blâmes et les anathèmes, et pas seulement de la part de ses adversaires les plus radicaux qui, eux, la peignent en sorcière maléfique.