L’arrivée de M. Barack Obama à la Maison Blanche, en janvier 2009, a fait naître de nombreux espoirs chez les Noirs : elle devait ouvrir le chemin vers une « Amérique post-raciale » débarrassée de ses divisions fondées sur la couleur de peau. Le scénario inverse s’est enclenché, et l’optimisme a cédé la place à la désillusion.