Dans son ouvrage, Enzo Traverso montre comment l’état d’esprit inhérent aux luttes révolutionnaires s’est mué en sentiment d’impuissance au fil de ses défaites.

Je n’adhère pas entièrement a cette analyse, mais elle interroge ! MC