Les handicapés, les « vieux », et en plus dépendants, faudra ou les  liquider, ou ne plus les soigner dans un avenir proche … C’est en  prolongeant le résonnement ci-dessous jusqu’à l’absurde que la solution extrême pourrait-être demain envisagé à force d’opposer le cout du vieillissement des personnes concernées.