Elle gît la peluche, près du petit corps recouvert du voile de la mort. Cette photo, insupportable, inconcevable (devait-on la publier ? [j’ai pris et assume le choix de ne pas publier cette photo de Reuter, liv=bre au lecteur de se la procurer-MC]) va nous hanter longtemps, sans doute jusqu’au bout du chemin.