« Sale feuj », « Arrête de faire ton feuj », une « musique de feuj »,… Déjà dans La Journée la jupe, sorti en 2009, le personnage incarné par Isabelle Adjani, une prof de banlieue dépressive, s’agaçait d’entendre toujours les mêmes commentaires dans la bouche de ses élèves.