Né en1941, au sortir de la guerre l’unité du pays français était de mise et gare à ceux qui entendaient revendiquer leur divergence territoriale. Ainsi Alsacien et Lorrain étaient fiers après un épisode allemand d’être de nouveau rattaché au sol français. Certes Bretons, Basques, Auvergnats, Catalans, Niçois, Corses, Dauphinois, Alsaciens, etc. pratiquaient, du moins pour les plus anciens généralement, un dialecte (sans parler des mots ou appellations spécifiques liés à une action, un objet particulier) mais aucune revendication d’expression régionaliste existait bien que des limites territoriales abstraites, restaient souvent en vigueurs et toujours largement entretenues aujourd’hui.