Quelques jours après les résultats des élections européennes, qui ont vu le Rassemblement national en tête du scrutin, Laurent Joffrin livrait une analyse d’une lucidité confondante : la pensée réactionnaire serait en déroute, malgré son omniprésence dans les médias.