Le roquet et le bouldogue

Macron se croit capable de fléchir Poutine

L’Élysée a diffusé une vidéo qui a mis en fureur Zelensky. Et le chef de l’État dénigre Biden, qui veut mettre la Russie KO.

En bras de chemise face à trois conseillers qui n’avaient pas tombé la veste, Emmanuel Macron est apparu sur les réseaux sociaux, le 13 mai 2022, dans une courte vidéo.

« Mon intuition, disait-il, c’est que, si on arrive à cranter un truc là (sic), il faut y aller ».

Un conseiller, qui fait partie du spectacle, lui pose alors cette question : « Aller où ? » «A Moscou. Je pense que c’est le moment, répond Macron. Et je vais, dans la foulée, à Kiev… »

Cette vidéo et ce charabia datent, en réalité, du 25 janvier 2022 (et sont extraits du documentaire « Cinq ans à l’Elysée »), mais l’ensemble a tout de même rendu furieux le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, qui a aussitôt réagi sur la chaîne italienne Rai Uno : « Il ne faut pas chercher une porte de sortie pour la Russie, et Macron le fait en vain. »

Puis il en rajoute : « Je sais qu’il voulait obtenir des résultats dans la médiation entre la Russie et l’Ukraine, mais il n’en a pas eu [et] il n’est pas correct [qu’il soit prêt] à faire des concessions diplomatiques » aux Russes.

Macron encaisse le coup, et, une heure plus tard, paraît un communiqué de l’Elysée : « Le Président n’a jamais rien discuté (sic) avec Vladimir Poutine sans l’accord du président Zelensky. Il a toujours dit que c’était aux Ukrainiens de décider des termes de leur négociation avec les Russes. »

Ces propos acerbes de Zelensky ne devraient étonner personne.

Le 9 mai, il avait déjà fort mal pris cette déclaration de Macron devant le Parlement européen : « La paix ne se construit pas dans l’humiliation de la Russie ». Sous-entendu, il faut ménager une porte de sortie à Poutine.

Autre reproche de Zelensky : il ne veut à aucun prix de cette « communauté politique européenne » au sein de laquelle Macron veut faire entrer l’Ukraine. Et son ministre des Affaires étrangères l’a brutalement confirmé : « Kiev refuse toute alternative à l’intégration européenne. »

En clair, l’Union européenne doit accueillir l’Ukraine au plus tôt, que cela plaise ou non au président français.

Petit renfort européen

Macron, qui ne s’est toujours pas rendu à Kiev (et n’y a même pas envoyé son Premier ministre), ne cesse de dénigrer ceux qui rêvent d’une Russie exsangue et mise KO.

A savoir, plusieurs Etats de l’Europe de l’Est, avec Joe Biden « en tête de gondole ». Violent en privé, mais plus courtois en public, Macron reproche au président américain d’avoir traité Poutine de « boucher », de « tueur qui en paiera le prix » et de « criminel de guerre » qui ne mérite pas « de rester au pouvoir ».

Des insultes qui, selon lui, n’ont pas leur place dans la crise actuelle, car c’est avec Poutine que devra se négocier un cessez-le-feu.

Sur ce point précis, l’Elysée se flatte d’avoir obtenu l’approbation de l’Allemagne, de l’Italie et de l’Espagne (une petite avancée dans le projet macronien d’« une Europe autonome face aux Etats-Unis »).

Sans, bien sûr, mettre en cause, à en croire les stratèges de l’Elysée, le besoin qu’ont la plupart des Etats du Vieux Continent de bénéficier pour leur sécurité du fameux « parapluie américain ».

Comment un éventuel voyage à Moscou du Président serait-il reçu au Quai d’Orsay et au sein de la hiérarchie militaire ?

Si les réactions des diplomates sont impossibles à classer en « pour » et en « contre », selon plusieurs contacts du « Canard », peu d’entre eux croient aujourd’hui au succès d’une médiation. Certains chefs militaires soupçonnent par ailleurs Poutine de nourrir de sombres projets d’intervention en Europe. Un général reproche même à Macron de « [se] laisser manipuler par Poutine ».

Et un membre de la délégation française à l’Otan ironise : « On peut comparer les entretiens téléphoniques de Macron et Poutine à des séances de psychanalyse à distance, entre une oreille complaisante et un patient qui, dans son déni de tout ce qui se passe, chercherait à entraîner son interlocuteur dans son délire de désordre mondial. »


Claude Angeli. Le Canard Enchainé. 18/05/2022


6 réflexions sur “Le roquet et le bouldogue

  1. marie 21/05/2022 / 13:38

    Bonjour Michel, il m’énerve ce Président ukrainien, à mon avis aussi fiable que le président Poutine, c’est dire!
    Bon samedi,
    Amitiés
    MTH

    • Libres jugements 21/05/2022 / 14:54

      Il défend son pays, un pays qui n’était pas préparé à une telle attaque de son voisin… mais qui le serait ?
      Sur ce : la communication est aussi une arme… parfois à double tranchant.
      Le président passera ou pas, reste que comme toujours dans les conflits (dont quelques uns tirent profits), ce sont les civils qui trinquent.
      Bonne fin de semaine,
      Amitiés
      Michel

  2. bernarddominik 21/05/2022 / 13:56

    Macron a tout à fait raison de refuser d’humilier la Russie. Il n’y aura ni négociation ni paix sans la Russie, vouloir humilier la Russie c’est créer les conditions d’une guerre totale, car aucun russe n’acceptera de voir son pays passer sous les fourches caudines de l’occident. Zelensky sait que pour avoir une paix négociée il devra faire des concessions, il préfère donc jouer le maximalisme espérant vaincre la Russie et pout cela il lui faut l’appui des usa et de l’ue, qu’il est prêt à engager dans une guerre mondiale

    • Libres jugements 21/05/2022 / 15:00

      Je ne souhaite en aucun cas ta prophétie et exigeons que les responsables gouvernementaux fassent tout pour éviter une nouvelle guerre internationale européenne.
      Sur ce qu’elle serait notre position militaire si l’Italie envahissait une grande partie de la Côte d’Azur ou encore la Corse…
      Cordialement,
      Michel

  3. jjbadeigtsorangefr 21/05/2022 / 23:38

    Poutine sait ce qu’il fait et jusqu’où il peut aller, les limites n’étant fixées que par le rapport de force et aujourd’hui celui-ci est en sa faveur.
    vouloir apprivoiser Poutine c’est vouloir caresser un loup qui a faim……………….

  4. laurent domergue 22/05/2022 / 07:56

    Peut être que mac à enfin avec pout trouvé la  » b.te  » qu’il cherchait …!!!

Laisser un commentaire