En 2007, des scientifiques internationaux, regroupés au sein du Groupe Bio Initiative, avaient déjà alerté sur la dangerosité pour la santé des téléphones portables dans un rapport qui avait fait grand bruit à l’époque. Ils retirent la sonnette d’alarme dans un nouveau rapport rendu public hier (09 fév. 2013).