Merci à toutes les personnes qui se sont déplacées pour inscrire leur souhait dans les Cahiers de doléances avant le grand débat, orchestré de main de maître et grand effet de manche par le pantin gesticulant Macron, non seulement vos écritures n’ont servi à rien mais en plus elles vont finir bien cacher dans quelques réduits départementaux. MC