Le LND, parti d’Aung San Suu Kyi a remporté une victoire électorale écrasante, mais selon la constitution, la dame de Rangoun ne peut accéder à la présidence de cet état en ruine. Il en reste que la tenue de ces élections et le respect de son résultat est une étape historique vers la démocratisation de la Birmanie.