Malheureux comme un exilé suisse

Rien ne va plus chez nos voisins helvètes !

Depuis que la compétition fiscale fait rage entre les cantons suisses, les milliardaires ne peuvent plus se prélasser en toute quiétude sur les rives du Léman ou au fond des vallées. Propriétaire du réseau de télécoms SFR, de la chaîne d’info en continu BFMTV et de la maison de vente aux enchères Sotheby’s, le Français Patrick Drahi en sait quelque chose…

A la tête d’une fortune évaluée à 11 milliards d’euros, le président d’Altice, maison mère de SFR, vient d’être rattrapé par le fisc genevois. L’administration cantonale soupçonne en effet Drahi d’une sorte d’exil fiscal intercantonal et de mentir sur son lieu de résidence (RTS et Heidi.news, 5/11).

Officiellement, le roi des télécoms est domicilié à Zermatt, dans le canton du Valais, où il bénéficie d’un forfait fiscal très avantageux. Mais le canton de Genève, qui a étudié de près le train de vie de l’homme d’affaires, est convaincu qu’en réalité ce dernier réside toujours dans la commune huppée de Cologny. Le fisc genevois a donc décidé, en juin 2019, de lancer une procédure pour tenter de récupérer les recettes fiscales non perçues. Procédure, bien évidemment, contestée par Drahi. Mais ses va-et-vient d’un canton à l’autre alimentent les soupçons…

En 1999, le magnat des télécoms s’installe à Genève avec son épouse et ses enfants dans l’espoir de bénéficier d’un accord fiscal similaire à celui accordé par le gouvernement fédéral au milliardaire britannique Bernie Ecclestone. Mais les autorités genevoises refusent d’appliquer l’arrêt Ecclestone à l’assujetti Drahi. Qu’à cela ne tienne, en mai 2005, le couple Drahi décroche une ristourne fiscale du canton de Vaud. Le milliardaire quitte alors officiellement la cité de Calvin pour Rolle. En septembre de la même année, les époux Drahi signent un contrat de séparation de biens. Monsieur réside à Rolle, tandis que madame continue de vivre à Coligny.

En 2011, Patrick Drahi négocie un nouveau forfait fiscal, avec le canton du Valais cette fois, et s’installe à Zermatt. Par un heureux hasard, le taux d’imposition maximal des personnes physiques s’y élève à seulement 36 %, alors que ceux des cantons de Vaud et de Genève sont nettement plus élevés.

Drahi n’allait tout de même pas renoncer au paradis des plus fortunés…


Article signé des initiales O. B.-K. Le Canard Enchaîné. 30/11/2022


Laisser un commentaire