Nous vivons une époque de fausses pudeurs où alors les « problèmes » ne sont pas posés de « bonnes manières ».

Qui sont les fautifs, les parents délaissant l’éducation de leurs progénitures disent certains … la vulgarisation d’une libération sexuelle diffusée par les réseaux sociaux, l’audiovisuelle, les Journaux TV, le cinéma, le langage ordurier des jeunes, les publicités (de plus en plus érotiques), l’accès facile à la pornographie, #Mee-too ; en un mot la société de plus en plus permissive, sans retenue … MC