Le 25 octobre 2019, la Cour de cassation, en assemblée plénière, sa formation la plus solennelle, décidait dans son délibéré jugeais que représenter Marine Le Pen en étron fumant, ne dépassait pas les limites de la liberté d’expression. Voilà pour les politiques et les personnes publiques.