Étiquettes

Du poète ardéchois Loïc Lacam …

Vers Lachamp-Rafael 07 – Photos MC – Droits réservés
 Sous les feuilles en tapis qui attendent la neige, 
 J'ai entendu la terre implorer le repos,
 Au bout des saisons pleines, elle espérait la trêve, 
 Les nuits de long sommeil où se soignent les maux.
  
 La clarté vespérale se consume et me frôle, 
 En me dévisageant, fin de ronde aujourd'hui... 
 Prisonnier des frimas, je relève mon col, 
 La Burle est dans mes pas, nous marchons vers la nuit.
  
 Crépuscule de ténèbres, que redoutent les pierres, 
 Quand les ruisseaux se bouchent en infarctus glacés.
  Allant même par endroit, jusqu'à oser faire taire, 
 La musique éternelle de l'eau sur les rochers.
  
 La nature ralentit plus encore, et s'arrête...
 Suspendue dans le vide, jusqu'à défier le temps
 Le vent s'essouffle aussi, la colère se regrette. 
 Au loin l'horloge sonne, l'Angélus d'antan.
  
 Des fayards ascétiques frissonnent une antienne,
 De leurs voix monocordes, unies dans la prière.
 La lisière de forêt, se fait nef et résonne,
 Du choeur de nos grands-frères, disant le « Notre Terre ».
  
 Détaillant la coupole vibrante, penchée sur moi,
  Et son falot de lune qui éclaire mes doutes, 
 Je n'ai pas vu, posée, en fils d'or et de soie,
  L'éternité secrète s'abreuvant à la source.
  
 En traversant ces chants, pour entrer dans les prés, 
 J'ai retrouvé ma voie, unique et singulière.
 Sans se perdre, comment espérer se trouver? 
 Peut-on aller vers soi, sans franchir les barrières?
  
 Un passereau transi, qui s'est oublié là,
 Tâche de faire le dos rond, pour que glisse l'hiver. 
 Les cochons dans le bois accélèrent le pas,
 Ceux des fermes alentours ne font pas trop les fiers !
  
 Dans ces mois d'infortune, au creux de la disette, 
 La Mère parvient encore à donner ce qu'elle peut. 
 Deux raves et un poireau, pour la chaude Soupinette, 
 Des fruits d'arrière-saison et la voute des cieux.
  
 Séparée de son arbre, une pomme chantemerle, 
 Attendra le glaneur d'une patiente mortelle. 
 Un fruit blet sur le sol est en fait, une graine, 
 Il faut tomber un jour pour s'élever en ciel. 

Loïc Lacam – Recueil « La Vallée oubliée » – Édité « a compte d’auteur » – 15€ – ISBN 978232205493 – Ed : BoD- (Books on Demand) – 12/14 Rond-point des Champs Elysées, 75008 Paris