Étiquettes

,

L’un des plus grands noms de la peinture espagnole du XXe siècle. On lui doit une des représentations les plus marquantes et éclatantes d’une Espagne lumineuse et méditerranéenne, optimiste et moderne.

Sorolla est connu pour ses scènes de genre alliant réalisme et lyrisme ainsi que pour ses scènes de plage et sa maîtrise de la couleur blanche dont il use avec brio dans de nombreux tableaux. Son style a été qualifié d’impressionniste – luministe.

Orphelin, élevé par son oncle à Valence, il s’intéresse très tôt à la peinture et manifeste une grande envie de se faire connaître au travers de concours et de salons. Très éduqué, grand lecteur, collectionneur d’estampes japonaises, il ira à Rome compléter ses études artistiques. A Paris, il fréquente les impressionnistes. En 1888, il se marie à Clotilde et aura trois enfants, 2 filles, Elena et Maria et 1 fils, Joaquin. Sa famille sera sa première source d’inspiration.  Alors qu’à l’âge de 37 ans, il a déjà une rue à son nom, la France ne le connaît toujours pas. A 40 ans, il est millionnaire, jouit d’une réussite et d’une renommée considérables. En 1913, il est nommé directeur de la Villa Médicis, à Rome. En 1923, Joaquin Sorolla meurt au domicile de sa fille Maria. Le musée Sorolla à Madrid est inauguré en 1932.


Photos MC, faites dans l’enceinte de l’exposition de l’Hôtel Caumont et dans des conditions de lumière particulière …

Le peintre a surtout cherché à exprimer d’abord la lumière, mais vous pourrez aussi remarquer sa façon de traiter l’eau, sa transparence tout comme le difficile exercice en peinture, de restituer « les drapés » tout en respectant les corps.


Voir la suite : https://librejugement.org/2020/10/08/joaquin-sorolla-suite/

Collection personnelle, Photos MC,