Réforme territoriale : vers la désertification universitaire

La grande faillite universitaire française exprime un véritable camouflet. Elle est très loin de l’objectif de se doter de l’économie de la connaissance la plus compétitive d’Europe.

Début juin, François Hollande annonçait la nouvelle carte des régions. Si cette réforme territoriale est le résultat de négociations de comptoir entre les différents barons du Parti socialiste et de la droite, elle s’inscrit néanmoins dans une logique: la restructuration libérale des territoires français et des services publics.