Marine Le Pen est très remontée contre France Télévisions. En cause : un reportage diffusé hier (04 fev 2015) dans le JT de 20h de France 2, intitulé « Père de gauche, fils au FN », dans lequel Walter Broccoli, ancien syndicaliste, délégué des ouvriers d’Arcelor Mittal, témoigne de sa rupture avec son fils depuis sa candidature sur une liste FN aux municipales de 2014.

J’avoue ne pas toujours partager les écrits de Christophe Conte qui paraissent dans les Inrockuptibles chaque semaine, l’irrévérence ne sied pas à tous ceux qu’il caricature. j’ai vu l’émission en question, ce fut un plaisir de voir une Audrey Pulvar, bien dans sa peau, claire dans ses questions, ne se démontant jamais devant ce qui est devenu une baudruche. Oui je reconnais que la satire de Christophe Conte relate le comportement d’un Nanard ayant perdu de sa verve et gagné en gesticulation digne d’une guignolade. MC

J’avais 22 ans et je me rendais à mon travail lorsque attirer par les annonces multiples des vendeurs de journaux exceptionnellement forts nombreux ce jour-là aux entrées de métro, j’ai fait comme tout le monde, acheter le journal du matin pour lire la « une » annonçant que l’on avait tiré sur John Fitzgerald Kennedy. Je me revois sur le quai du métro lisant incrédule un article issu de l’AFP. À cette époque les télévisions ne « couraient » pas les rues, c’est par la radio que les informations nous parvenaient à nous d’imaginer les scènes décrites oralement. Très vite les soupçons sur une information déformée, apparurent dans la narration. 50 ans se sont passés et à l’occasion du cinquantenaire de cet événement nous pouvions penser découvrir la vérité sur cet assassinat. L’article qui suit décrit assez bien l’imbroglio créé par différents protagonistes tous attirés non par la vérité, mais par la réalisation pécuniaire de leur vérité. MC