Des parole, encore des paroles, toujours des paroles, à qui le tour maintenant pour contredire le Premier Sinistre barbichonesque …  Macron devrait s’le mettre ou j’pense son « nous ne savions pas tout » et avouer que sa gestion du tout libéral était erronée. Mais l’ego démesuré qu’il trimbale le lui interdit.

Il a voulu passer en catimini, les Français s’en sont aperçus et n’ont pas apprécié. Deux jours après l’utilisation de l’article 49 alinéa 3 de la constitution pour mettre fin au débat sur les retraites à l’Assemblée nationale par Édouard Philippe, nous avons demandé aux Français ce qu’ils en pensaient. Et le résultat est édifiant.

Dans un article du Figaro (Vous allez me dire que j’en ai après ce journal, ce n’est pas vrai na ! Juste qu’il faut toujours lire entre les lignes) titré « Comment expliquer la chute de Macron dans l’électorat populaire (Extrait)» signé par Jérôme Fourquet voulant expliquer que ce n’est que « l’électorat populaire » qui est mécontent de l’élu présidentiel … MC

Note : l’article qui suit n’est volontairement qu’un extrait très limité tirer du site web « le vent se lève-(lvsl.fr) » que je vous invite à lire dans son intégralité sur son support, mais aussi un site à lire d’une façon régulière tant leurs informations efficacement recoupées, semble très proche de la réalité -si tant est que l’information puisse être neutre, elle est tout au moins présentée sous un autre jour que les médias traditionnels-. MC

Les grands médias nationaux et régionaux, TV, radios, presse écrite, ne contribuent pas à éclairer les enjeux des élections régionales, qui touchent pourtant à notre quotidien.

La nouvelle année va voir fleurir bon nombre de sondages, tous plus ou moins médiatisés, commandés par le pouvoir en place ou ses détracteurs. Ces exercices « sondagiés » relayés avec empressement et de fortes circonvolutions par les télévisions, radios et la presse écrite, tenteront au passage, de supplanter les extralucides de tous poils; qui comme chacun le sait, ne sont lucides qu’en vastes approximations de faits possibles dans les jours, semaines et mois à venir. Dans cet exercice l’Ifop, suivant la commande de Paris-Match, est dans cette lignée « sondagière » ou l’approximative information, permet toutes interprétations selon la situation et l’ambiance politique du moment. J’ai « posté cet article pour démontrer l’ambiguïté d’un tel sondage et son contenu. Il sert à noircir les pages d’un hebdomadaire uniquement soucieux d’une bonne marchandisation de son édition. MC