La folie meurtrière d’un djihadiste dingue assassinant en live le malheureux journaliste américain James Foley, habillé symboliquement dans le même uniforme orange que les prisonniers de Guantanamo ? Ou celle des drones US, des bombardiers israéliens massacrant aux quatre coins du monde des civils à la pelle à grands coups de « tirs ciblés » au nom de la « Démocratie » et du « Bien » ?

Ferguson, banlieue calme de Saint-Louis, est, depuis la mort de Michael Brown, jeune ado noir tué par un policier, le théâtre d’émeutes inédites. Elles traduisent la colère d’une communauté afro-américaine excédée par le monopole blanc sur les postes à responsabilité et le harcèlement policier.