La fracassante démission de la chef du service des urgences du centre hospitalier de Roubaix, 85.000 patients par an, est emblématique. L’ampleur de la catastrophe dans nos hôpitaux tient en effet en quelques chiffres. Des chiffres qui donnent le vertige, tant ils paraissent invraisemblables…

Un coup de gueule pas que salvateur pour l’émettrice, un coup de gueule à relayer parce que nous serons tous concerné un jour ou l’autre par la dérive commerciale de la santé qui ne conviendra qu’a une minorité de personnes aisées. MC

L’Education nationale répartit très souvent les moyens au profit des plus nantis et au détriment des plus faibles. Un rapport de la Cour des comptes publié en octobre a établi l’injustice de la répartition des moyens d’enseignement.

Qui sait vraiment ce qu’est devenu le peuple irakien à qui les G.I’s et autres Marines devaient apporter la liberté ?

Presque personne de ces milliards d’habitants du Globe que l’on a abreuvés, des semaines durant, de la nécessité de mettre fin à la dictature de Saddam Hussein. Pourtant, aujourd’hui, il y a infiniment plus de raison d’en parler qu’à l’époque, en matière de drames humains.

JEAN-JACQUES ROUSSEAU affirmait que la démocratie « est un gouvernement si parfait qu’il convient aux dieux et pas aux hommes ». Dans la mesure où il y a peu d’espoir que les hommes deviennent dieux dans un proche avenir, faut-il se résigner à disposer d’une démocratie de plus en plus imparfaite ?

Le 26 février à Rocamadour, dans le Lot, Mme Le Pen s’est lancée dans une critique de l’enseignement de l’histoire de France. Selon elle, la priorité consisterait aujourd’hui « à attirer l’attention des élèves systématiquement sur les aspects les plus contestables » : « la colonisation, la collaboration, etc. ». Elle estime que l’apprentissage de l’histoire de France devrait s’appuyer au contraire sur ses éléments les plus « glorieux ». Objectif : réécrire un roman national au service de l’idéologie frontiste.

Alors que les conclusions d’une mission d’information sur la mise en concurrence des ouvrages hydroélectriques sont attendues sous peu, les voix s’élèvent contre la dilapidation de ce patrimoine.

Les subventions aux associations caritatives que Bruxelles entend interdire sous prétexte de concurrence déloyale d’une part  et d’autre part les restrictions budgétaires instaurées par l’Union européenne au gouvernement et que ce dernier impose par contre coup aux collectivités locales envers tous les organisations sociales loi 1901, nous amène un jour ou l’autre à ce dessin.

Des insecticides couramment utilisés dans l’agriculture seraient responsables de l’hécatombe des abeilles en Europe. Bruxelles aimerait imposer un moratoire sur leur utilisation mais les fabricants n’ont pas l’intention de se laisser faire.

 L’assassinat d’un militant de gauche [Chokri Belaïd] le 6 février dernier a provoqué une vague de colère contre le parti islamiste au pouvoir et un changement de premier ministre. Le nouveau gouvernement [Tunisien] va devoir se consacrer d’urgence au rétablissement de l’ordre public et à la réduction du chômage. (A la suite de cette affreuse affaire, la Tunisie ira-t-elle vers une véritable démocratie? MC)

Pensions, dépendance, fin de vie…

Le gouvernement va s’attaquer à trois dossiers sensibles ces prochains mois

A force de répéter que la jeunesse serait  » la grande priorité  » de ses années passées à l’Elysée, François Hollande est presque parvenu à faire oublier les seniors. C’en est désormais terminé. Absents des discours de campagne du candidat socialiste et peu concernés par les premiers chantiers législatifs du quinquennat, les seniors occuperont une place importante dans l’agenda gouvernemental des prochains mois.

 Les Etats-Unis s’inquiètent. Ils prétendent détenir les preuves que le gouvernement syrien pourrait faire usage d’armes chimiques en dernier recours. Indignation générale, tollé médiatique. Et l’occasion pour Edward S. Herman de revenir sur le palmarès US en la matière.