Climat 2 : Où en est-on sur le CO2 ?

Ci-joint, une analyse personnelle de la situation des connaissances actuelles sur les effets des émissions de CO2 équivalent sur l’évolution de la température moyenne du globe terrestre.

Comme beaucoup d’autres, cette question fondamentale est traitée de manière scandaleuse par nos médias. On ne sera pas étonné de voir le journal Le Monde qui a depuis longtemps abandonné l’information simple pour la manipulation, celle-ci se transforme aujourd’hui en propagande exacerbée, en pointe sur la désinformation, les attaques personnelles et la manœuvre politicienne.

Comme dans cet article du jeudi 26 septembre dernier, d’un de ses journalistes, Antoine Krempf, intitulé: Comment les climato-sceptiques tentent de torpiller le Giec

Le but de cet article de propagande est de promouvoir à tout prix l’idée du réchauffement. Dans ce texte caricatural la « pause » dans l’augmentation des températures du globe devient une manœuvre des climato-sceptiques.

JM Berniolles

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Où en est-on sur le CO2 ?

Cette question peut paraitre incongrue ou iconoclaste à ceux, nombreux avec parmi eux des scientifiques de qualité, qui considèrent cette question de l’effet anthropique sur le climat réglée depuis longtemps. C’est précisément l’utilisation systématique et mécanique de l’effet CO2 dans laquelle il ne me plaisait pas de tomber sans comprendre, qui m’a amené à réfléchir sur cette question. Et à découvrir d’emblée que de nombreux scientifiques, y compris des sciences du climat, contestaient depuis longtemps l’effet décisif du CO2 équivalent par lequel on modélise les GES [gaz à effet de serre] sur le réchauffement moyen de la surface du globe terrestre.

Cette impression d’unanimité pour considérer ce problème comme réglé est directement issue du traitement médiatique de l’effet CO2 sous tous ses aspects. Le fait que l’argument CO2 soit exclusivement utilisé en faveur des EnR dans les médias, excluant le nucléaire qui est pourtant le procédé énergétique qui en émet le moins [la RT2012 qui exclut l’électricité d’origine nucléaire au profit du gaz dans le bâtiment est aussi un élément caractéristique de cette discrimination] révèle un peu l’aspect manipulation sur ce problème.

Les faits et les connaissances concernant le climat ont évolué de manière significative ces dernières années. La manière dont cela est traduit dans les médias fait dire ceci au Dr DAVID WHITEHOUSE:

‘PAUSE’ FOR THOUGHT

  • Date: 23/09/13
  • Dr David Whitehouse, astrophysicien à Jodrell Bank, [qui réalise un suivi scientifique de la question du CO2 avec un comité scientifique dont le chairman est le professeur David Henderson et qui comprend Richard Lindzen, le français Christian Gérondeau répertorié comme hautement climato­sceptique et d’autres scientifiques de valeur.. ]

The media’s handling of the ‘pause’ in global surface temperature has been a failure for science communication and science journalism.

Et pourtant les medias britanniques évoquent clairement le plateau [c’est à ce plateau que fait allusion le mot pause de David Whitehouse] sur lequel se situent les températures moyennes du globe depuis plus de 15 ans.

Ainsi dans une interview du fameux Phil Jones du Met office UK, spécialiste de cette température moyenne de référence, par un journaliste de la BBC, Harrabin :

« Do you agree that from 1995 to the present there has been no statistically significant global warming?

Phil Jones: We live in the warmest decade, no one doubts that (though possibly not as warm as it was 1000, 2000 and 3000 years ago), and this explains why the world’s warmest years are clustered during that period. Look at the order of the warmest years, however, and you will see they are jumbled up and sit well within each other’s errors of measurement. There is no upward trend, just a plateau. »

Pour confirmer cette notion de 15 années sans réchauffement pour que l’effet soit significatif il y cet échange de mails de 2009, toujours avec Phil Jones :

In May of 2009, Mike Lockwood of the University of Reading sent an email30 to Phil Jones of the University of East Anglia’s Climatic Research Unit in which he said:

Hi Phil, Yes, I thought it would have been done – but just wanted to check. I came to the same conclusion in that I estimated that we’d need 10 more years of decline from now on before it was really significant.

Phil Jones replied: Bottom line: the no upward trend has to continue for a total of 15 years before we get worried. [Pas besoin de RSA on connait tout des mails de Phil Jones !]

La période de 15 ans sans réchauffement est aussi considérée comme référence par le U.S. National Oceanic and Atmospheric Association (NOAA) Labos de référence mondiale pour les recherches sur le climat.

Cette opinion du NOAA avait d’ailleurs été reprise à l’occasion de Doha par au moins 130 scientifiques du climat de toutes les nationalités [sauf des français] dans une adresse à Ban Ki Moon.

Afin de rouvrir un vrai débat scientifique. Sans la moindre réponse.

*Il y a eu aussi des avancées au niveau des modèles traitant la vapeur d’eau notamment :

In early 2010, scientists writing in the journal Science42 suggested that they might have overlooked a major cause of global warming and cooling operating over the past few decades (see Figure 8). Water vapour in the stratosphere was, it seemed, far more influential on global temperatures than previously thought.

Confirmé par Susan Solomon, of NOAA, un des auteurs de l’article said:

“Current climate models do a remarkable job on water vapour near the surface. But this is different – it’s a thin wedge of the upper atmosphere that packs a wallop from one decade to the next in a way we didn’t expect”

Solomon et al. (2010) suggested that the recent rise in global temperatures between 1980 and the late 1990s was exaggerated by the greenhouse effect but was fundamentally caused by a temporary increase in water vapour in the stratosphere, and that the post-2001 standstill has been caused to a certain degree by a decline in stratospheric water vapour content.

Bref, les fameuses et alarmantes prévisions du Giec, décrites comme une crosse de hockey, ci-dessous, sont sérieusement mises à mal :

CO2 -1

En fait l’évolution réelle est donnée par les graphiques ci-dessous :

CO2 -2

Met Office UK Giss NSA USA ...  L’interprétation de Richard Lindzen

CO2 -3

En 2009 le NOAA avait déjà fait un point sur le réchauffement [dans cette fameuse période de 15 ans il y des cycles El Niño/La Niña, le cycle solaire et celui du magnétisme terrestre, des irruptions volcaniques qui jouent sur les aérosols un mécanisme fort du réchauffement à la maitrise très complexe… donc il faut analyser les données].

La conclusion était: “The trend after removing ENSO [El Niño Southern Oscillation] (the ‘ENSO-adjusted’ trend) is 0.00 +/-0.05°C per decade, implying much greater disagreement with anticipated global temperature rise”

L’auteur principal de l’analyse Knight se posait à ce moment-là, alors que cette tendance au palier s’est confirmée par la suite, la question suivante : ‘Do global temperature trends over the last decade falsify climate predictions?’

En fait il est clair que les calculs globaux se sont ajustés sur cette tendance des décades antérieures, ce qui fait que la réponse à sa propre question est sûrement oui.

On laissera le dernier mot au Met Office :

« The UK Met Office said that it believed the standstill is probably partly caused by the low solar activity of the past decade coupled with the influence of stratospheric water vapour variations

Ce qui réhabilite Courtillot, si besoin était ce que je ne considère pas moi-même, qui a été trainé dans la boue par des scientifiques qui, en France, considèrent qu’ils sont propriétaires au point qu’ils ont lancé une pétition adressé à une responsable politique incompétente pour que les scientifiques considérés hors-jeu soient exclus définitivement.

Il y a donc pour le moins une sérieuse remise en question de l’Hypothèse CO2.

Document en PDF  CO2 Où en est on

Tous commentaires font avancer la reflexion. Merci d'avance

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s