Par Michel Collon Investig’Action

Entretien accordé au quotidien algérien La Nouvelle République à propos de la guerre au Mali, du conflit syrien et des « printemps arabes ».

Michel Collon est écrivain et journaliste indépendant. Il écrit des livres, collabore à des documentaires et a fondé le Collectif Investig’Action. Celui-ci anime le site Internet michelcollon.info avec une newsletter hebdomadaire diffusée à 100 000 abonnés en trois langues : français, espagnol et anglais. Il est spécialisé dans l’analyse des stratégies de guerre, des relations Nord-Sud et des médiamensonges.

Une telle quantité d’eau frise le ridicule, déclarait Monsieur Prudhomme en découvrant la mer. C’est un peu le sentiment que l’on éprouve devant les polémiques incessantes au sujet des « malheurs » des riches depuis l’élection de François Hollande. De la taxe exceptionnelle à 75 % à l’exil de Gérard Depardieu en passant par l’affaire des « pigeons », le refrain est rodé : la France martyrise les riches en les accablant d’impôts et risque, du même coup, de s’aliéner leur capacité d’entreprendre au moment où elle en aurait le plus besoin.

Delphine (1) ne saura jamais pourquoi ses deux voisines de bureau l’ont prise en grippe, dès son arrivée dans le service, il y a sept ans. Peut-être à cause de son goût pour les tailleurs chics, en décalage avec leurs tenues plus communes. Ou de son tempérament réservé, qui a pu passer pour de la suffisance.

Coup sur coup, plusieurs faits divers rendent inadmissibles certaines attitudes humaines. Qu’ils se passent dans le monde ou en France la seule différence est dans la quantité d’annonces et la longueur en temps du battage médiatique les révélant au grand public. En dehors du fait que les médias s’en servent pour faire de l’audience, reste que certaines têtes décisionnelles, sont bien malades.

Après Bernard Arnaud, la plus grande fortune de France et 9e mondiale, voici au tour de Gérard Depardieu, l’acteur français le mieux payé, de succomber aux charmes fiscaux de la Belgique. Inquiétante épidémie qui commence sérieusement à grever les recettes budgétaires de l’État. Cet exil fiscal qui n’empêche pas l’admiration pour l’inoubliable interprète des « valseuses » est insupportable.

Quelques éléments de réflexion concernant le mariage homosexuel et la procréation médicale assistée. Cet interview lu dans les Inrockuptibles de Madame la ministre Dominique Bertinotti chargée de la famille aidera certain à comprendre l’enjeu de société qui se dessine derrière cette proposition de loi. MC.

Bien que cette journée du 25 décembre appartienne, en principal, à tous ceux qui croient au christianisme ; et qu’elle devrait être celle de la joie de l’amitié, de la solidarité à travers tous les états du monde, celle de la paix. Bien que je ne puisse dire que la température extérieure porte à croire qu’il fait très froid, il n’empêche que personnellement j’ai froid de l’avenir en cette fin d’année 2012 à l’approche de 2013 ou de nombreux foyers de guerre civile, ethnique, ou entre états, sévissent pour le plus grand malheur des populations civiles.

« Euthanasie » voilà bien un mot lourd de sens. Un de ces mots qui fait tout de suite penser à l’élimination d’êtres humains, d’animaux, etc.

J’avoue pour ma part préférée de loin l’idée « d’assistance médicalisée » à une personne qui dans la détresse la plus profonde, alors que toutes les thérapies ont été utilisées, proche de la plus profonde déchéance, nécessitant une assistance de chaque moment, pour chaque mouvement, pour chaque besoin de la vie courante, alors là oui et seulement à ce moment, l’être assisté doit pouvoir bénéficier de terminer sa vie comme il le souhaite.

Pour autant, il n’est pas question d’accéder à la demande de personnes saines de corps et d’esprit, voulant mettre fin à leur vie pour des raisons personnelles, par un « suicide assisté ».  MC

Mais non ce n’est pas un conte de noël cet article trouvé dans la revue « l’Express N° 3026. C’est une pur vérité et dire que certain sont persuadés que cette revue est rédigée en direction des classes populaires et de cadres moyens ! Allez dire à une personne s’abreuvant de « Château la Pompe » qu’elle aurait meilleur santé en achetant de tels produits largement au-dessus des moyens financiers de beaucoup, mais faisant les honneurs de la table de l’Elysée depuis un changement de Président (l’ancien, Mr Bling-Bling, n’était pas mieux pour autant). Par curiosité un clic pour voir comment est vantée cette eau. MC

Les jeunes d’aujourd’hui entrant dans la vie active ont bien du souci à se faire, prenez connaissance de l’article de Steven Erlanger du « The New York Times » détaillant la crise à l’embauche, le chômage des jeunes, en France, entre autre. Toutefois restons sceptique sur l’analyse des causes implicitement énoncée dans le texte, digne d’un libéralisme comme les États Unis le proclame et l’impose au Monde. MC

Catalans, Ecossais, Flamands… L’Europe de l’Ouest succombe à son tour aux sirènes du séparatisme. Les nouveaux nationalistes se retranchent tels les seigneurs féodaux derrière leur bien-être économique, sous couvert de défendre leur identité.

Ivaïlo Ditchev : Pour comprendre les mouvements séparatistes européens de ces 20 dernières années, je propose de nous livrer à la simulation suivante.