Nous comprenons les prises de position des responsables du mouvement associatif qui s’obstinent souvent à regarder un verre à moitié plein, alors qu’il est largement plus qu’à moitié vide.

Vincent Bolloré met Canal + au niveau de TF1, il va faire d’une chaîne qui était créatrices, amenant d’autres formes de reportage, des irrévérences, capable d’innover dans tous les domaines, une chaîne ou seul le fric et des émissions de basses cultures, des débats orchestrés a la gloire des possédants, auront droit de cité. C’est étonnant cette politique commerciale lorsque l’on sait ce qu’il advient de TF1 une chaîne en perte de vitesse, de moins en moins regardée au profit des ARTE et certaines chaines de la TNT offrant des émissions de qualités entre autres. Pour ma part sur Canal, je ne regarde plus que le sport pour ne pas donner mes sous a une chaîne du Quatar. MC

On ne compte plus les sites d’information pure players (100 % numériques).

Une dizaine de sites d’envergure nationale, 112 adhérents au Syndicat de la presse indépendante d’information en ligne (Spliil), 821 selon le décompte des services de l’État (sites de journaux papier compris).

On est loin d’un certain Émile de Girardin, qui, lançant la Presse en 1836, ouvrit le premier ses colonnes aux annonces commerciales pour couvrir une partie de ses frais d’édition. Girardin devinait-il qu’un jour les recettes publicitaires seraient la clé de voûte de l’économie des médias ? En 1906, la publicité fournit 25 % des recettes du Petit Journal, tête de gondole de la presse, lequel tire alors à un million d’exemplaires.

Le baromètre de la confiance politique du CEVIPOF, le Centre d’étude de Sciences-Po, réalisé par Opinionway l’hiver dernier (dite vague 6) permet d’établir les distances et les proximités entre les électorats de l’UMP et du Front national.

On annonce assez bruyamment un peu partout la disparition prochaine des livres. Faut-il à ce propos prendre modèle sur Démocrite, le philosophe que le spectacle du monde faisait s’esclaffer, ou sur Héraclite, qui au contraire en pleurait ? A moins qu’il ne faille, comme Spinoza, préférer « ne pas rire, ne pas pleurer, comprendre » ?…

Bien que datant un peu cet article décrypte la manière dont les médias usent, abusent de pouvoirs démoralisant, occultation de la vérité, influençant l’intellect, déstabilisateur de pensées, canalisateurs d’inflexions anti machins ou trucs.

Si la laïcité est consubstantielle de la République, sa mise en œuvre pleine et entière, au sens où elle place avant tout l’égalité des droits entre les citoyens, et donc se trouve au cœur des enjeux sociaux, résulte de choix politiques. « Il y a dans notre société trop d’inégalités et d’injustices et ce n’est pas la République en tant que principe qui est en cause », indique une députée de la république de gauche, lors de son audition devant la Commission laïcité, le 19 septembre 2003.

Une carcasse artificielle tombe sur la chaîne de production d’une usine aseptisée. Recouverte par une épaisse pâte blanche sortie d’un bras métallique, elle passe ensuite par une machine qui lui donne l’aspect d’un poulet bien en chair auquel on aurait coupé la tête et les pattes. Quelques pulvérisations de colorant plus tard, la volaille est empaquetée, prête à être vendue.

Si elle peut se concevoir comme une entité ouverte, la nation est aussi un foyer de dangers.

Comme au siècle passé, le XXe, qui fut pour une large part celui des nationalismes agressifs et des nations colonisatrices ou impérialistes, sources de guerres, les unes contre les autres.

Pourquoi un ancien président de la République, à la tête d’un parti rebaptisé Les Républicains, signe-t-il un texte opposant clochers et minarets, catholiques et musulmans ?

Macron à l’économie, Rebsamen au travail, chacun sa loi symbole. Durée du voyage législatif pour la loi sur la croissance, l’activité et l’égalité économique, qui a finalement été adoptée par 49-3 vendredi 10 juillet 2015 ?

Si d’aucuns avaient oublié ce coup de force commercial, financier et sociale ; une piqure de rappel à s’opposer contre le traité mondiale TTIP, mettant les populations encore un peu plus sur la paille, si rien n’est fait par les peuples souverains ! MC