La maison des illusions : Pole Emploi !

Pôle emploi offre aux chômeurs un avenir radié

  • Chômage partiel massif ?
  • Effondrement des PME ?

La direction de Pôle emploi ne s’en émeut pas trop, qui reste fidèle à l’une de ses grandes missions : la surveillance des chercheurs de job.

Une directive datée du 14 mai souligne que, après la suspension des sanctions imposée par le confinement, le contrôle devient l’apanage de l’ensemble des salariés de Pôle emploi, et plus seulement celui du millier d’agents chargés de la traque aux faux chômeurs.

Les agents en question ont parfois fait du zèle quand la France était à l’arrêt, continuant de surveiller et de dénoncer ceux qui, à leurs yeux, se la confinaient douce. En région Occitanie, début avril, la direction a déploré être « toujours destinataire de signalements émanant de [ses] agences » !

Désormais, tout le monde s’y met. Bien sûr, note la directrice, pas question de radier les « personnes présentant un risque de forme grave d’infection » ou « contraintes à un isolement de deux semaines ».

N’empêche que, depuis le 19 mai, tout chômeur manquant un rendez-vous ou ne décrochant pas son téléphone quand Pôle emploi l’appelle peut se voir rayé des listes (avec, en cadeau, la suppression de son allocation chômage).

« Le service public est devenu une véritable souricière pour les chômeurs, peste un agent de province. 38.000 salariés de Pôle emploi sont en télétravail, et, avec l’effondrement des offres d’emploi, qui atteint 75 %, ils n’ont plus que le contrôle à se mettre sous la dent. » Or il suffit de jeter le filet pour faire bonne pêche : « Les chômeurs ne peuvent même plus prouver qu’ils ont produit des actes répétés pour trouver un boulot. »

Le cynisme n’est pas loin…

En principe, chaque chômeur doit accepter qu’un Plan Personnalisé d’Accès à l’Emploi (PPAE) soit élaboré avec son agent traitant. « Dans la conjoncture actuelle, c’est une mascarade, s’étrangle un autre salarié de Pôle emploi. Depuis le 11 mai, le chômeur qui refuse d’entrer dans ce jeu malsain est aussitôt radié. »

Après les travailleurs précaires, Pôle emploi est heureux de vous présenter son nouveau produit : les chômeurs précaires.


Article signé des initiales A.G. – le Canard enchaîné. 27/06/2020


… Et nous les comprenons !

Entre deux maux dont l’espoir que le Covid-19 disparaitra grâce à l’arrivée d’un vaccin et l’autre un possible licenciement et la galère des petits boulots mal rémunérés, non pérennisés… bien évidemment c’est le chômage qui fait le plus peur les françaises et français salariés… MC

Lire la suite

Covid-19 démontre l’évidence : la mondialisation libérale est une plaie.

L’épidémie fait resurgir les dérives les plus graves d’une mondialisation libérale alors qu’elle était désignée, il y a très peu de temps encore, comme une méthode sans appel, un moyen incontournable de nourrir la croissance et le développement du monde.

Lire la suite