Malgré son bruyant boycott de la réunion gouvernementale sur l’emploi début février et sa volonté de financer son budget par des économies, le président LR d’Auvergne-Rhône-Alpes négocie en coulisse avec L’état pour obtenir des fonds pour sa région.

Les ex-ouvriers de l’usine d’Amiens se sont battus dans un climat d’une rare hostilité face au géant du pneumatique. Politis révèle le contenu accablant d’un rapport de l’inspection du travail. Récit.

L’Union européenne a annoncé le 15 décembre dernier la création d’un nouveau corps de police chargé de surveiller les frontières extérieures du continent. Un pas de plus dans une fuite en avant sécuritaire qui ne résoudra pas la crise des migrants.

« La plus grand baisse du chômage en 8 ans » se félicite le gouvernement.

Sauf que l’on assiste plutôt à un transfert sans douceur des chômeurs de catégorie A, la plus regardée, aux catégories B et C.

[Ce « titre » ironique] n’enlève pas la part de vérité, fut-elle ténue : un pays où les hommes du capital finissent en liquette est un pays qui a cessé de décliner, un pays qui commence à se relever. Car, dans la tyrannie du capital comme en toute tyrannie, le premier geste du relèvement, c’est de sortir de la peur.

La volonté du gouvernement de transformer la législation sur le travail suscite d’autres propositions pour faire évoluer le droit et favoriser l’emploi. Des thèses qui s’opposent, notamment sur la protection des salariés.

Le groupe de services informatiques pacsé avec des géants du CAC 40 a adopté un système à moindre coût pour se séparer de 10 % de sa masse salariale en deux ans, sans plan social. En ce jour d’assemblée générale des actionnaires, l’Humanité dévoile des documents confondants.

« Un raz de marée de la misère. »

C’est un constat bien sombre que dresse le Secours populaire français, en publiant, mardi 8 septembre, son baromètre sur la perception de la pauvreté en France.

Après … « l’accord » ou « l’acceptation pour ne pas mourir » de Alexis Tsipras envers l’Eurogroupe des faucons, mais par encore accepté officiellement par le parlement grec, et …

Retour du règne financier dominant le produit du travail et des salariés corvéables à merci digne de la fin du 18e jusqu’au début du 19e, très bien décrit par Zola. C’est le retour à 3 classes distinctes, ouvriers et salariés, une petite bourgeoisie constituée d’artisans, boutiquiers et professions libérales et tout en haut de la chaîne, les plus aisés dominant financièrement la société, soutenus par un système dévoué à leur exercice du pouvoir et couvert par les différents gouvernants d’états de gauche comme de droite (lorsque ce ne sont pas des tyrans/dictateurs). MC

Malgré de nombreux articles alertant sur ce phénomène récurrent de la politique de l’offre commerciale sans correspondance avec […]

Les Français portent un jugement plus sévère sur les quartiers populaires. Ils sont ainsi plus nombreux qu’il y a cinq ans à les associer à des images négatives telles que la délinquance (pour 92 % des personnes interrogées), le chômage (94 %) ou l’assistanat. La proportion de ceux qui pensent qu’on en fait trop pour les plus démunis et les banlieues progresse de 11 %.

L’organisation patronale avance ses pions avant le sommet sur l’emploi du 3 avril. Le Medef veut négocier le temps de travail par accord et assouplir les contrats de travail dans les TPE-PME.

La République devrait faire de la petite enfance et de la jeunesse une grande priorité nationale.

Elle doit faire éclore un nouvel âge de la démocratie. On ne peut rester dans ce système de monarchie républicaine doublée des oukases bruxellois qui bouche tout avenir et pousse les extrémistes de droite.

Se voir agir, et saisir d’un même regard les circonstances qui nous font agir : cette distance au rôle est un trait commun à de nombreux observateurs critiques de la société. Combinée à la prise de notes quotidienne et à la faculté littéraire de rendre vivantes des situations, elle fait un écrivain. Tel Mustapha Belhocine, acteur et narrateur du vaste monde du travail précaire.

L’année 2013 avait déjà été excellente mais en 2014 les actionnaires gourmands empochent une augmentation de +30% de leurs dividendes. Presque autant que le record de l’année 2007, celle qui a précédé la grande crise financière qui a secoué le monde.

C’est avec la loi Macron que les socialistes s’apprêtent à célébrer les quinze ans du passage aux 35 heures.

Une coïncidence qui en dit long sur leur déchéance idéologique, eux qui avaient mis en place les 35 h, les RTT, etc.

« Charlie » n’est pas un bloc.

Il est vivant, donc conflictuel. Le journaliste Philippe Lançon, rescapé de la tragédie du 7 janvier, a relaté cette incroyable engueulade en conférence de rédaction entre le dessinateur Tignous et … (A suivre)

Présentè avec beaucoup de retard ce constat datant de 2012 est très inquiétant, quel sera-t-il lorsque les chiffres de 2014 seront connus ?

Un quart des bénéficiaires du RSA subissent des privations alimentaires

Dans la dernière édition de sa publication annuelle sur la situation sociale de la France, France portrait social, l’INSEE consacre un chapitre à la situation des bénéficiaires des minima, sociaux, qu’il s’agisse du RSA socle ou de l’allocation de solidarité spécifique (ASS), grâce à une enquête spécifique du service statistique du ministère des Affaires sociales.

La pauvreté explose, 1 million de personnes vont encore recourir cette année aux restos du cœur, qui servent 130 millions de repas. Et cette association, comme de nombreuses autres, ne pourront plus faire face d’ici un an ou deux, car elles subissent, elles aussi, l’austérité.

Dans la dernière édition de sa publication annuelle sur la situation sociale de la France, France portrait social, l’INSEE consacre un chapitre à la situation des bénéficiaires des minima sociaux, qu’il s’agisse du RSA socle ou de l’allocation de solidarité spécifique (ASS), grâce à une enquête spécifique du service statistique du ministère des Affaires sociales.

Même si l’article est un peu long, il est a lire dans son entier. Il met en évidence qu’en voulant diminuer toutes aides aux personnes démunies, c’est la constitution d’une sous classe humaine qui se profile; c’est indigne d’un pays développé mais bien pratique pour les possédants, il permet de faire « descendre » le montant des salaires et les revendications. MC

Associations et rapports officiels font le même constat : la précarité, la pauvreté et les inégalités s’accroissent. Une preuve accablante de l’inefficacité des mesures de réduction de la dette publique.

Tout commence par un frigo vide, un soir de printemps. Nous sommes le 27 mai, à Montpellier. Léa, Mike et Adrien, étudiante, chômeur et technicien du spectacle, vivent de récupérations et de débrouilles. Depuis trois ans, avec d’autres, ils squattent un immeuble du centre-ville qu’ils ont rebaptisé « le Kalaj ».

Pour manger, ils ont pris l’habitude de faire les poubelles des supermarchés.